Etat des lieux

Le démontage du moteur se poursuit, les culasses sont chez le rectifieurs, et les cylindres et pistons chez GS/AMI Service pour inspection. L'état de tous les éléments démontés atteste du kilométrage exceptionnel de 321 000km. Malheureusement il faut se rendre à l'évidence: ce moteur est bel et bien mort.

Les pistons

Déjà au démontage le piston n°4 était clairement marqué par la perte du segment pare-feu, et par la destruction de sa gorge de logement. Les photos détaillées sont plus que parlantes: on visualise clairement les pertes de matières, les cassures, et l'usure générale. Au final tous les pistons sont usés et sur le point de ressembler au piston n°4.

Le piston n°4: web_IMG_4485.JPG

web_IMG_4487.JPG

Les autres pistons avec dans le désordre du jeu, de l'arrachement de matière, et des segments cassés...: piston_2_cale_de_90_passe_b.jpg

piston_1_cale_de_70_passe_b.jpg Ici on voit que les gorges sont creusées. Entre le segment et la gorge on arrive à passer un jeu de cale de 70 ou 90 centième de mm. Presqu'1 mm de jeu entre le segment et sa gorge !

Les aller-retours du piston font taper le segment sur le haut et sur le bas de son logement, creusant la gorge et réduisant le segment petit à petit. Au final avec le jeu obtenu et le métal ayant perdu de l'épaisseur, celui-ci affaiblit se casse. C'est comme cela qu'on arrive à un état similaire au piston n°4. piston_3_gorge_et_segment_hs_2.jpg Ici le segment est en forme de trapèze sur sa tranche, alors qu'il devrait être parfaitement rectangulaire.

Tous les pistons du moteur sont sur le point d'amorcer la même destruction que le piston n°4. Maître étalon en la matière.

Les culasses

Si le piston n°4 a écrasé son segment, ça veut dire que la chambre de combustion côté culasse est marquée également. web_IMG_4510.JPG

C'est réparable, à condition que les soupapes n'aient pas avalé un morceau de segment, ce qui risquerait de détruire le siège de soupape et empêcher la rectification des culasses. Heureusement ce n'est pas le cas ici, les soupapes ne semblent pas marquées: web_IMG_4516.JPG

web_IMG_4517.JPG

Vu la date de production (juin 1974), il doit bien s'agit des culasses d'origine du moteur: web_IMG_4519.JPG

Après démontage des soupapes, le rectifieurs m'a confirmé l'état des pièces:

  • portée des soupapes impossible à rectifier: il reste trop peu de métal. Les rectifier rendrait les soupapes trop fines et donc cassantes. De plus deux soupapes ont leur queue étamée et creusée. Il faut donc changer les 8 soupapes.
  • les guides des soupapes d'échapemment sont mort, il faut les changer.

Les cylindres

Le piston est cassé, la culasse martelée, il ne reste plus qu'à inspecter le cylindre... A ce niveau d'usure la réparation n'est plus envisageable. La forme ronde du cylindre est remplacée par une forme ovale, et surtout, le revêtement durcisseur est arraché. On voit distinctement la partie métallique mise à nue et les cratères rainurés qui longent la parois du cylindre: cylindre_4_hs_1.jpg

cylindre_4_hs_2.jpg

cylindre_4_hs_3.jpg

La pompe à huile

On continue notre visite des entrailles de la bêtes. L'axe de pompe à huile est creusé au niveau du méplat, ce qui ne présage rien de bon pour la pompe à huile: axe_pompe_a_huile_HS.JPG

Il est donc normal de retrouver ces mêmes traces d'usure sur la pompe elle-même: resized_IMG_4543.JPG

resized_IMG_4541.JPG

resized_IMG_4538.JPG

Plan B

Vu l'état des éléments du moteur d'origine, je me vois contraint d'utiliser un autre moteur pour la remise en état de cette étonnante voiture.

Je remercie d'ailleurs grandement Jean-Pierre Laurens pour ses propres photos et le temps consacrés au suivi de cette révision, toujours accompagnés de conseils accessibles et judicieux.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://macitroengsbreak.club/blog/index.php?trackback/27

Haut de page