Dénouement

J'étais particulièrement déçu de n'avoir pû être présent cette année avec le break GS au salon du collectionneur de Rennes, car un fournisseur de pièce avait fait défaut. Depuis c'était la série noire. Heureusement cette semaine j'ai enfin reçu la dernière pièce nécessaire au remontage du moteur. On va pouvoir (re)sortir les outils, les manuels d'atelier, la revue technique bardée de marque pages, et reprendre le chemin du remontage.

Une cathédrale dans le moteur

Les soupapes d'origine du moteur étant trop usées il a fallu toutes les remplacer. Malheureusement sur une des culasses il manquait une soupape d'échappement. Il n'était donc pas possible de remonter le moteur pour le moment. On voit sur la photo ci-dessous que la soupape manquante est celle de la chambre de combustion qui a été abîmée par l'engloutissement du segment et la casse du piston. soupapes.jpg

Techniquement la soupape s'ouvre et se ferme pour soit remplir la chambre de combustion (admission), soit la vider (échappement). Sur GS c'est un ressort qui ramène la soupape en position fermée. Pour que ce ressort fasse effet, la queue de soupape dispose à son extrémité de gorges qui accueillent deux demi-lunes venant ensuite se loger dans la coupelle qui retient le ressort. web_IMG_4873.JPG

web_IMG_4875.JPG

web_IMG_4879r.jpg

web_IMG_4874.JPG

Le ressort pousse la coupelle, qui plaque les deux demi-lunes et tire sur la queue de soupape, la ramenant en position fermée. Si vous regardez bien, les demi-lunes sont en forme de biseau, et c'est un effet de clé de voûte qui permet de les maintenir ancrées dans la coupelle. C'est simple, mais rudement efficace et bien pensé. Comme quoi, il y a un peu d'une cathédrale dans ce moteur.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://macitroengsbreak.club/blog/index.php?trackback/39

Haut de page