Carburateur Solex 28CIC2

Le Break GS était pourvu d'un carburateur Solex, de type 28CIC2, modèle peu répandu car arrivé avec l'apparition du moteur 1220, rapidement remplacé par des 28CIC3 et surtout 28CIC4 qu'on retrouve facilement encore en pièce détachée. Il est difficile de les intervertir, car à l'époque, il n'est pas rare que d'une production à une autre, on se retrouve avec des changements minimes, mais non interchangeables.

Le carburateur était parti chez GS/Ami Service pour diagnostique, mais malheureusement, son âge et ses km avancés n'ont pas permis de le restaurer. Il m'a fallu donc me mettre en quête d'un modèle identique: un Solex 28CIC2.

Carbu, mais pas que...

Lors du redémarrage, j'avais déjà constaté l'état du carburateur en place, assez massif on va dire, et surtout beaucoup de jeu un peu partout. Quoi qu'il en soit, en se débrouillant bien, on arrive toujours à faire tousser la voiture, si on n'est pas trop regardant sur la consommation d'alors, et la pollution environnante (vous avez le droit de tousser, ça sent le Super plombé là dedans !).

Idéalement, sur un 1220cc, il est possible d'y associer un 28CIC4 de moteur 1130cc seconde génération (répandu sur G Spéciale et GSA par exemple, pour simplifier). Sauf que l'échange ne suffit pas. Il faut souvent changer le câble d'accélérateur dont la longueur n'est plus la bonne, idem pour le câble de starter (et oui, c'est manuel le starter sur une GS/A), sans compter que les dernières versions respectent les normes antipollution de l'époque, et parfois possèdent un retour au réservoir... Vous l'aurez compris, changer le carburateur d'origine par un plus performant on va dire, n'est pas forcément chose aisée.

J'ai donc fini par vouloir conserver le montage d'origine en 28CIC2, et je me suis mis en chasse d'un tel carburateur.... Force est de constater que ce fut difficile, très difficile même, puisque j'ai mis près de 2 ans à trouver le modèle adéquat en état convenable. Il faut dire que la RTA (Revue Technique Automobile) m'avait aiguillé vers un 28CIC3, ce qui ne correspondait pas au montage sur mon véhicule.

GS/Ami Service

J'ai demandé à notre spécialiste national de la GS, Jean-Pierre LAURENS de se pencher sur le carburateur fraichement arrivé. Pour le plaisir des yeux, Jean-Pierre a gentiment accepté que j'utilise les photos de son travail pour alimenter le blog de la voiture. Suivez le guide: Déjà le carburateur est arrivé mal emballé, ce qui a eu pour effet de tordre les commandes...

S'il reste en bien meilleur état que celui d'origine, il n'est pas exempt de défauts, à commencer par l'embase déformée par la chaleur du moteur, comme c'est souvent le cas.

Autre détail indiquant un montage du carburateur, le pieds du carbu est marqué par les écrous:

Le voici démonté, prêt pour inspection et rectification:

Rectification de l'embase.

La carburation déteste les fuites et les prises d'air. Il faut donc impérativement aplanir l'embase du carburateur, afin que la pose sur le moteur ne souffre d'aucune fuite. La déformation trop importante visible à l’œil nu ne peut être corrigée par l'ajout d'un simple joint et d'une cale de dilatation. Il faut poncer. Une bonne cale, du papier de verre, et le coup de main sont de rigueur:

On vérifie le travail à l'aide d'une règle sur toutes les surfaces de l'embase...:

C'est parfait, le résultat est probant !

Auto-psy :)

Jean-Pierre LAURENS s'est même permis pour terminer, de faire une photo du carburateur juste avant son remontage, avec toutes les pièces et tous les joints neufs dans leur ordre d'apparition. Il faut avouer que le spectacle est à la fois beau et étonnant, non ?

Hâte de monter tout ça et de redémarrer la voiture...

Un grand merci à Jean-Pierre pour son travail, son professionnalisme, et sa gentillesse d'avoir pris le temps de photographier tout ça, et surtout de me laisser le partager sur ce blog !

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://macitroengsbreak.club/blog/index.php?trackback/66

Haut de page